G e O s t r a t O s

Geostratos, le centre francophone d’information et d’étude géopolitique contemporaine

La campagne de réhabilitation de l’OMPI continue

Posted by geostratos sur 10 mai 2006

ompicampagne.jpg La dirigeante autoproclamée des Moujahidine du peuple iranien (OMPI), Maryam Radjavi ne ménage pas sa peine ces derniers temps et continue à multiplier les déclarations et interventions.

Elle profite notamment d’ un moment où les relations entre Occidentaux et Téhéran sont tendues, pour tenter d’envenimer encore d’avantage la situation et de tirer son éplingle du jeu. Avec comme nous l’avons vu dans notre précédent article une campagne qui s’articule autour des deux fondamentaux de l’organisation. Se voir réhabiliter en étant retirer de la liste des organisations terroristes de l’UE et s’imposer aux yeux des occidentaux comme le seul interlocuteur possible.

En effet, le mercredi 19 avril 2006 devant une délégation de quelques parlementaires européens et belges complaisants, elle a une nouvelle appelé les Etats européens à abandonner leur « politique de complaisance » vis-à-vis de l’Iran et à « soutenir un changement démocratique à Téhéran », ce qui au regard du fonctionnement de sa propre organisation apparaît pour le moins paradoxal. Mais au delà, c’est bien l’axe essentiel de la camapgne des moujahidines, à l’instar d’un leitmotiv, à savoir le retrait du nom de son mouvement de la liste des organisations terroristes.

ompimaryam.jpg Mais c’est encore le samedi, 29 avril 2006 à la suite du rapport de Mohamed ElBaradei, directeur général de l’agence internationale de l’énergie atomique, au conseil de sécurité des Nations Unies, Maryam Radjavi, présidente autoproclamée du CNRI a insisté encore une fois pour que l’OMPI « soit retirée de la liste des organisations terroristes de l’Union Européenne et du département d’Etat américain ».

Et enfin, le mercredi, 03 mai 2006 alors que les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies et l’Allemagne se rencontraient à Paris, Mme Maryam Radjavi, présidente autoproclamée du Conseil national de la Résistance iranienne, a appelé à des sanctions immédiates contre le régime iranien.

Il faut rappeler que L’OMPI est en effet inscrite sur la liste de l’Union européenne des organisations terroristes depuis mai 2002. De plus, les événements de 2003 ne nous incite guère à opiner dans le sens voulu par l’organisation. A cette date Mme Radjavi et 16 membres de son organisation avaient été placés en détention provisoire en France après avoir été inculpés pour « appartenance à une association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste », s’en est suivi plusieurs immolations par le feu des adeptes de cette organisation en signe de protestion. On n’ose imaginer ce qui pourrait se passer dans le métros européens s’il prenait à ces membres l’envie de non plus exercer cette violence contre eux-même, mais de la tourner vers le public et de mener des actions kamikazes.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :