G e O s t r a t O s

Geostratos, le centre francophone d’information et d’étude géopolitique contemporaine

Les leaders des républiques autoproclamées examinent les moyens d’obtenir leur reconnaissance internationale

Posted by geostratos sur 26 novembre 2006

Les leaders d’Ossétie du Sud, d’Abkhazie et de Transnistrie mènent jeudi à Moscou des consultations, a annoncé à RIA Novosti le représentant plénipotentiaire du président sud-ossète dans la capitale russe, Dmitri Medoïev.

« Cette rencontre de travail se tient en vertu de la déclaration sur la création de la communauté « Pour la démocratie et les droits de l’homme », a expliqué M. Medoïev.

Le représentant sud-ossète a expliqué que les présidents des républiques autoproclamées Edouard Kokoïty (Ossétie du Sud), Sergueï Bagapch (Abkhazie) et Igor Smirnov (Transnistrie) « débattent des questions de la coopération économique et de l’assistance mutuelle et mènent des consultations sur les actions à entreprendre en vue d’obtenir la reconnaissance de ces Etats par la communauté internationale, en se fondant sur les résultats des référendums d’indépendance ».

Le référendum sur l’indépendance en Abkhazie s’est déroulé en 1999, en Transnistrie le 17 septembre dernier et en Ossétie du Sud le 12 novembre 2006.

L’Abkhazie, ex-république autonome de la république soviétique de Géorgie, a combattu les forces géorgiennes de 1992 à 1994, au lendemain de la dissolution de l’URSS en décembre 1991. Soukhoumi ne reconnaît pas la souveraineté de Tbilissi sur son territoire et applique une politique visant à accéder à une indépendance reconnue par la communauté internationale.

Ex-région autonome de la Géorgie d’après la division administrative de l’URSS, l’Ossétie du Sud a proclamé son indépendance le 20 septembre 1990. Tbilissi a alors riposté et les opérations militaires ont fait des milliers de morts de part et d’autre de 1990 à 1992. Lors du premier référendum de janvier 1992, au lendemain de la disparition de l’URSS, l’Ossétie du Sud s’est massivement exprimée en faveur de son indépendance envers la Géorgie. Les Sud-Ossètes mettent le cap sur le rapprochement avec l’Ossétie du Nord, république du Caucase du Nord russe, notant que les Ossètes, du Nord comme du Sud, ont bénévolement intégré l’Empire russe en 1774, une trentaine d’années avant la Géorgie. Au référendum du 12 novembre dernier, près de 99% des Sud-Ossètes se sont de nouveau exprimés en faveur de l’indépendance.

La Transnistrie, zone la plus industrialisée de l’ancienne République soviétique de Moldavie et peuplée à deux tiers par des Slaves, a proclamé son indépendance envers Chisinau en 1992, après la dislocation de l’URSS et à l’issue de plusieurs mois de guerre contre les forces moldaves. Depuis, Tiraspol refuse de reconnaître la souveraineté moldave sur son territoire et applique une politique de fait indépendante.

Publicités

Une Réponse to “Les leaders des républiques autoproclamées examinent les moyens d’obtenir leur reconnaissance internationale”

  1. Moldavie est une territoire ancien roumain. Tous les maux dans la région est le résultat de l-activite activité diabolique de Russie …

    Compris? 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :