G e O s t r a t O s

Geostratos, le centre francophone d’information et d’étude géopolitique contemporaine

Archive for juillet 2007

Terroristes cherchent acteurs…

Posted by geostratos sur 31 juillet 2007

Récemment sont apparues en Allemagne des sociétés qui louaient des figurants…pour manifestations, colloques ou autres congrès. Divers hommes politiques ou associations ont déjà fait appel à cet original mais lucratif service. Mais c’est en Mars de cette année qu’une de ces sociétés a réalise une vraie première en louant des figurants à…une organisation terroriste.

flaq.jpg  En effet, les Moudjahidines du Peuple Iranien ont fait appel à la société « House of extras » pour fournir du monde pour leur « grand » rassemblement du 8 mars dernier à Bruxelles.

Pour rappel, cette organisation qui se dénomme également OMPI ou CNRI est sur la liste des organisations terroristes des USA et de l’Union européenne. Elle est régulièrement citée pour ses dérives sectaires. Alors pourquoi une société commerciale allemande a-t-elle pu être la complice d’une telle organisation ?

D’abord car cette dernière leur a sans aucun doute menti. Menti à la société mais aussi aux figurants dont beaucoup ignoraient même quel était le but de leur prestation. Certains pensant même participer au tournage d’un film.

Au moins, 2 autocars de figurants furent fournis par la société ’House of Extras’. Société qui semble dire que l’OMPI/CNRI avait déjà fait appel auparavant à de tels services.

Ce seraint des immigrants originaires du Moyen Orient qui fournissent évidemment cette main d’œuvre. Les Afghans étant particulièrement prisés car ressemblant beaucoup à des Iraniens.

Plus de 100 figurants, rien que pour cette société, à 50 euros par personne, sans compter les bus. L’OMPI ne manque décidément pas d’argent. L’intéressant serait de savoir qui lui en fournit maintenant que leur ancien protecteur et financier, Saddam Hussein, n’est plus là.

Sources : http://www.focus.de/politik/deutschland/gekaufter

Posted in Terrorisme | Leave a Comment »

Voyage au pays de la subversion « made in Occident »

Posted by geostratos sur 26 juillet 2007

Les Etats-Unis, déjà pendant la guerre froide, ont développé des ONG en apparence indépendantes mais dont le but était de compléter les actions de la CIA en termes de déstabilisation.

Le centre de cette nébuleuse d’ONG satellites de la CIA se nomme le National Endowment for Democracy. La NED, Fondation nationale pour la démocratie, a été créé par Ronald Reagan pour agir contre les pays communistes en soutenant et finançant syndicats, associations et partis politiques. On dit que c’est la NED qui était derrière le syndicat polonais Solidarnosc, la Charte des 77 en Tchécoslovaquie, OPTOR (groupe d’opposition à Milosevich) en Serbie et bien d’autres encore.

La chute du communisme n’a pas mis fin à l’activité de cette fondation. Que du contraire puisque Georges Bush a doublé son budget en 2004 et a annoncé que la fondation consacrerait ses efforts sur le Moyen Orient : guerre contre le terrorisme et axe du mal obligent.

Les liens avec la CIA sont particulièrement évidents lorsqu’on sait que le Conseil d’administration de la NED a toujours regorgés d’anciens de la CIA ou du monde du renseignement tels que Otto Reich, John Negroponte, Henry Cisneros ou Elliot Abrams.

La NED encadre et finance plus de 6000 organisations sociales et politiques dans le monde. On estime qu’elle a eu un rôle de premier plan dans le mouvement d’opposition à Milosevich mais aussi dans la révolution orange en Ukraine. Elle a également crée une série de médias en Irak. Elle publie la revue Encuentro à destination de Cuba et est active au Vénézuela. Nul doute qu’elle doit être actuellement très concernée par la situation en Iran.

A l’étranger, le NED ne fonctionne évidemment pas en tant que tel. Il est présent sur le terrain sous des formes diverses d’ONG. Les principaux instituts qui relaient les activités de la NED sont :

Le Centre américain pour la solidarité des travailleurs (American Center for International Labor Solidarity – ACILS).

Le Centre pour l’entreprise privée internationale (Center for International Private Entreprise – CIPE).

L’Institut républicain international (International Republican Institute – IRI).

L’Institut national démocratique pour les affaires internationales (National Democratic Institute for International Affairs – NDI), présidé par l’ancienne secrétaire d’État de Bill Clinton : Madeleine K. Albright.

Il va de soi que l’origine américaine de ses instituts peuvent diminuer leur efficacité dans des parties du monde où les sentiments anti américains sont assez forts. C’est pourquoi, la NED a des partenaires dans d’autres pays :

Westminster Foundation for Democracy en Grande Bretagne l’International Center for Human Rights and Democratic Development au Canada la Fondation Jean-Jaurès et la Fondation Robert-Schuman pour la France l’International Liberal Center (Suède) l’Alfred Mozer Foundation (Pays-Bas)

La NED essaie aussi de créer des mouvements d’opinion auprès des intellectuels et des dirigeants politiques, économiques et syndicaux en organisant des conférences et en en publiant divers ouvrages. Dans la même optique, elle finance la création de « think thanks » néo-conservateurs dans les pays alliés des USA.

A la lecture de tout cela, on comprend mieux la chute bien rapide de certains régimes qui semblaient pourtant bien installés.

Le budget officiel est de 50 millions de dollars mais on pense que le NED dépense en fait des centaines de millions de dollars par an. Argent provenant du département d’Etat, du Ministère de travail et plus que probablement par la maison mère : la CIA.

Posted in Crises internationales | Leave a Comment »

Sur les sanctions économiques contre l’Iran

Posted by geostratos sur 26 juillet 2007

Il semble que les sanctions économiques décidées par les USA contre l‘Iran n’aient qu’une portée très limitée en raison du peu d’entrain des sociétés européennes qui, fascinées par le marché potentiel iranien, redoublent au contraire d’efforts pour conclure de plantureux contrats.

Ainsi récemment, la grande compagnie autrichienne UMV qui n’a pas hésité à signer un contrat d’une valeur de 18 milliards de dollars avec l’Iran pour l’extension et l’exploration du champ gazier Pars Sud.

Ainsi, “North Hydro”, une compagnie norvégienne qui a réussi à signer un contrat d’un montant de 7,1 milliards de dollars avec l’Iran pour les travaux de forage de trois puits de pétrole dans la province iranienne de Lorestan. Outre le secteur du gaz et du pétrole à proprement parler, le partenariat irano-européen s’étend à d’autres domaines connexes d’ordre plus technique. Ainsi l’Italien, “Fine Mecanica” s’apprête à vendre à l’Iran 44 turbines à gaz destinées à augmenter la production iranienne d’énergie de 20%.

La Suisse LGL, quant à elle, vient de signer un contrat qui l’autorise à importer chaque année et pour 25 ans, quelques 5,5 milliards mètres cube de gaz naturel iranien.

Les menaces d’être à leur tour sanctionnées par les USA (qui refuseraient d’importer leurs produits) semblent ne pas impressionner les sociétés européennes.

Posted in Crises internationales | Leave a Comment »

Les Moudjahidins iraniens hors d’Irak

Posted by geostratos sur 26 juillet 2007

Les jours de l’OMPI/CNRI en Irak (voir nos articles précédents dans la même rubrique) semblent comptés.

En effet, en juin dernier, le Parlement irakien a voté l’expulsion des Moudjahidins du peuple iranien.

Cette organisation opposée au régime des Mollahs mais néanmoins reconnue comme terroriste, par les USA et l’Union européenne, est surtout connue pour avoir été l’alliée de Saddam Hussein. Les soldats de l’OMPI seront d’ailleurs les exécuteurs des basses œuvres de la répression contre les chiites et les kurdes en 1991.

La première action concrète qui a suivi ce vote a été la fermeture des bureaux de l’organisation qui étaient encore ouverts à Bagdad et à Kirkouk. L’expulsion complète d’Irak de l’OMPI ne devrait plus tardée.

Elle aurait sans doute déjà eu lieu depuis longtemps, si l’OMPI n’était pas fort utile aux services de renseignements américains qui les utilisent activement dans des missions de renseignement et de subversion contre l’Iran voisin.

Posted in Terrorisme | Leave a Comment »

Les Moudjahidins du Peuple enfin punis pour leurs crimes ?

Posted by geostratos sur 15 juillet 2007

Le procureur en chef de la Cour suprême irakienne, Jaafar Al Mousavi, a déclaré avoir des preuves que l’OMPI (les Moudjahidine du peuple iranien) avait participé à des crimes contre des citoyens irakiens sous le régime de Saddam Hussein (détentions arbitraires, tortures, meurtres). En particulier, au Kurdistan irakien qui s’était soulevé en 1991 avant de connaître une sanglante répression.

A cet égard, il a décerné 150 mandats d’arrêts contre des membres de cette organisation d’opposition à Téhéran et qui est déjà sur la liste du Département d’Etat US et de l’Union Européenne des groupes terroristes.

Dans ces personnes à arrêter figurent les deux dirigeants de l’OMPI (qui se fait aussi appeler CNRI pour Conseil National de la Résistance Iranienne) : Maryam et Massoud Rajavi.

Mais ces mandats d’arrêts risquent fort de rester lettres mortes. En effet, que ce soit dans leur camp d’Achraf en Irak ou dans leur QG d’Auvers sur Oise en France, les Moudjahidines du Peuple semblent être protégés par les services secrets occidentaux qui les utilisent de plus en plus pour espionner et fomenter des troubles en Iran.

La dernière fois que les services occidentaux ont fait cela avec une organisation terroriste, elle s’appelait Al Quaida… Rien appris, rien compris !

Posted in Terrorisme | Leave a Comment »