G e O s t r a t O s

Geostratos, le centre francophone d’information et d’étude géopolitique contemporaine

Les « sources » des USA en Iran

Posted by geostratos sur 15 juillet 2008

L’Iran est manifestement devenu l’obsession première des services de renseignements américains. Tant en rapport avec le programme nucléaire de ce pays que par rapport à l’influence grandissante qu’il a dans la région.

Le problème est que l’Iran, pour des raisons culturelles et politiques évidentes, est très difficile à être infiltré par des agens occidentaux. Les Américains doivent donc utiliser principalement la technologie et des mercennaires locaux.

La technologie

C’est principalement l’imagerie électronique, fournie par les satellites et qui vérifient les modifications dans la sécurité des sites nucléaires ou qui peuvent repérer des travaux souterrains. Une partie de cette information est communiquée aux Israéliens, qui n’ont pas le dispositif satellitaire suffisant.

Ce sont aussi les nombreuses stations d’écoutes de la NSA (National Security Agency) qui essaient d’enregistrer les communications militaires mais aussi celles, plus politiques, des dirigeants du pays.

Les mercennaires locaux

Il y a le groupe islamo-marxiste des Moujahidins du peuple (pourtant considéré comme terroriste par les USA comme par l’UE) mais qui est chargé par les Américains d’utiliser son réseau d’informateur en Iran, afin de leur rapoorter des renseignements. Mais vu la faiblesse de leur réelle implantation locale, les Moujahidins du peuple  sont surtout chargé de donner des renseignements à la presse que ne pourraient fourir les Américains ou les Israéliens sous peine de reconnaître officielement certaines pratiques d’espionnage « offensif ».

Il y a aussi les Kurdes, alliés de Washington et du Mossad israélien. Mossad qui coopère de longue date avec le parti kurde PDK de Massoud Barzani et qui peut recruter pour des repérages d’objectifs de l’autre côté de la frontière…ou pour des opérations commando.

Les services britanniques sont également bien implantés dans le nord de l’Iran à majorité kurde et le déploiement des troupes britanniques au sud de l’Irak leur permet également d’infiltrer la province du Khouzistan, où se trouve la centrale de Bouchehr et où vit également la minorité « arabe ». Province qui est régulièrement le théâtre de troubles ces dernières années.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :