G e O s t r a t O s

Geostratos, le centre francophone d’information et d’étude géopolitique contemporaine

Archive for août 2009

Pourquoi les USA ont lâché l’OMPI ?

Posted by geostratos sur 16 août 2009

Comme nous l’avions évoqué dans des articles précédents, les Moudjahidine du Peuple iranien (OMPI – organisation terroriste, sectaire et qui fut complice de Saddam Hussein) sont sur le point d’être définititvement expulsés d ‘Irak, où ils avaient trouvé refuge au début des années 80.

La police irakienne a en effet investi (non sans mal) leur camp situé près de la frontière iranienne et on pense qu’ils le fermeront d’ici un mois.

Beaucoup d’observateurs avaient néanmoins été surpris de la manière dont laquelle, les Américains avaient abandonné l’OMPI dont ils se servaient depuis 2003 comme propagandistes et espions contre le régime de Téhéran.

Le site du réseau Voltaire nous donne peut être une partie d’explication à cette indifférence américaine . Nous citons :

« En réalité, la décision d’en finir avec les Moudjahidin du peuple a été prise à Washington à l’issue d’une étude confiée à la Rand Corporation. Celle-ci établi à la fois le caractère criminel de l’organisation (qui sous-traita la répression des mouvements shiites et kurdes en Irak pour le compte de Saddam Hussein) et sa structure sectaire (culte religieux des époux Rajavi et impossibilité pour les membres d’en sortir). Surtout, elle montre que les Moudjahidin du peuple —devenus experts en intoxication— sont parvenus à duper le département de la Défense jusqu’à obtenir un protection directe de Donald Rumsfeld sur la base de fausses allégations »

Ce fameux rapport est disponible, en anglais,  sur le site du Réseau Voltaire : http://www.voltairenet.org/IMG/pdf/Mujahedin-e_Khalq-2.pdf

Publicités

Posted in Divers | Leave a Comment »

Les hommes de l’ombre : Bandar Ben Sultan

Posted by geostratos sur 15 août 2009

zoom_aziz_al_saoudLe prince Bandar Ben Sultan (Bandar ben Sultan ben Abdul Aziz al-Saoud est le nom entier) est l’actuel chef du Conseil de sécurité saoudien et un ancien ambassadeur à Washington.

Cet homme de 60 ans a été  ambassadeur aux USA où il a établides liens très étroits avec la famille Bush, sans doute aussi dans le cadre d’affaires financières puisqu’il a investi 860 milliards de dollars aux USA!

Il serait le principal acteur du rapprochement avec les Israéliens sur la base d’une action commune pour contrer l’Iran chiite.

On pense qu’il était aussi un des soutiens du groupe Fatah Al-Islam au Liban. Ce groupe palestinien s’était violemment heurté à l’armée libanaise en 2007.

Posted in Le renseignement | Leave a Comment »

Fin de parcours pour Baitullah Mehsud ?

Posted by geostratos sur 10 août 2009

BMLe 6 août dernier, le Ministre des affaires étrangères pakistanais annonçait que le leader Taliban pakistanais Baitullah Mehsud avait été tué dans la région du Sud Waziristan, suite au tir de missiles par un drone de la CIA.

Nous avons parlé, avant bien d’autres, à plusieurs reprises sur ce site (1) de Baitullah Mehsud (2) qui est né en 1974 et qui dirigeait le groupe Tehrik-e-Taliban Pakistan, qui regroupe une dizaine d’organisations islamistes.

Les autorités pakistanaises et la CIA lui attribuent l’assassinat de Benazir Bhutto. Les États-Unis offraient une récompense de cinq millions de dollars américains pour sa mort ou sa capture, tandis le Pakistan promettait une prime de 615 000 dollars.

Gros plan sur ce « mini-Ben Laden »

BM 2

Il naît en 1974 à Landi Dhok dans le district de Bannu, au Nord-ouest du Pakistan. Il appartient à la tribu Mehsud, l’une des quatre familles du Waziristan. Il suit de brèves études religieuses au sein d’une madrassa (école religieuse) de Miranshah.

Au cours des années 1990, il combat aux côtés des Talibans afghans lors de la guerre civile. A cette occasion, il est approché par leur chef spirituel, le mollah Omar. En 2001, après l’invasion américaine et la chute des Talibans, Baitullah Mehsud contribue à protéger la fuite de ses alliés.

En juin 2004, suite au décès du chef de guerre au Sud Waziristan tué lors d’une frappe aérienne US, Baitullah Mehsud reçoit le commandement de la région par le Mollah Omar. Baitullah impose rapidement la terreur dans les villages sous sa domination, fermant et incendiant des écoles, interdisant aux femmes de s’instruire et prohibant la musique et les vidéos. Il acquiert vite la réputation d’un leader macabre et sanguinaire.

De 2006 à 2007, Baitullah se radicalise de plus en plus et se met à faire éliminer les « infidèles », les chefs de tribus modérés, les sympathisants du gouvernement pakistanais et tout qui est soupçonné d’être un espion à la solde des services de renseignements américains.

En juillet 2007, le siège et la chute de la Mosquée Rouge (Lal Masjid), repaire d’islamistes radicaux implanté au coeur d’Islamabad, déclenche une vague d’attentats-suicides dans tout le pays. Répondant favorablement à l’appel au djihad du docteur Ayman al-Zawahiri, lieutenant d’Oussama Ben Laden et éminent chef d’Al-Qaïda, Baitullah Mehsud s’auto-proclame émir du groupe Tehrik-e-Taliban Pakistan avec lequel sa tribu avait fait alliance. Il déclare la guerre au régime de Pervez Musharraf et se révèle au monde à travers les médias.

Il étendra rapidement son influence à d’autres districts tribaux au Nord du Waziristan et depuis fin 2008, les talibans de Mehsud étendent leur influence au district de la vallée de Swat.

Très discret, les clichés de Baitullah Mehsud sont rares, ce dernier refusant de se laisser photographier. Lors d’interviews, son visage est toujours dissimulé. Les images révèlent néanmoins un homme de petite taille (1m 55), aux cheveux longs et barbu.

La CIA et le gouvernement pakistanais lui attribuent l’attentat qui a causé la mort de Benazir Bhutto. Mais Baitullah Mehsud a toujours démenti les accusations dont il fait l’objet.

En mars 2009, des sources révèlent que Baitullah Mehsud est entré en conflit avec Qari Zainuddin Mehsud, l’un de ses plus virulents détracteurs et successeur auto-proclamé d’Abdullah Mehsud, pour le contrôle du Waziristan. Qari dénonçait notamment les attentats-suicides prônés par Baitullah, interdits par l’Islam et sa brutalité même envers ses propres miliciens. Le 23 juin 2009, Qari Zainuddin Mehsud sera assassiné par l’un des hommes de Baitullah à Dera Ismail Khan.

BM 3

Le 30 mars 2009, 12 terroristes attaquent une école de police à Lahore dans l’Est du pays, tuant 8 personnes dont deux civils. L’attaque est revendiquée par Baitullah Mehsud en représailles contre les frappes de drones américains au Sud-Waziristan. Il menace également les Etats-Unis, affirmant que son groupe planifierait un attentat sur le sol américain.

Finalement, il semblerait donc que l’intéressé soit mort au Pakistan, tué lors d’une frappe aérienne de la CIA qui occasionna aussi la mort de sa deuxième femme ainsi que de ses deux gardes du corps. Toutefois, le gouvernement pakistanais reste prudent, certains commandants talibans ayant nié la mort de leur émir, affirmant qu’il se montrerait aux caméras prochainement.

Mais d’autre part, des informations font état de tensions au sein du groupe groupe Tehrik-e-Taliban Pakistan. Tensions liées à la succession de Baitullah, ce qui semble confirmer la nouvelle de sa disparition.

1) https://geostratos.wordpress.com/2009/06/28/wanted et https://geostratos.wordpress.com/2009/06/22/manipulations-au-pakistan/

2) Mehsud n’est pas un nom de famille mais marque une appartenance tribale

Posted in Terrorisme | Leave a Comment »

Les hommes de l’ombre : Mohammed Dahlan

Posted by geostratos sur 9 août 2009

DahlanMohammed Dahlan est né en 1961 dans le camp de réfugiés de Khan Younis à Gaza.

Il devient chef du mouvement de jeunesse du Fatah et sera emprisonné 11 fois par les Israéliens entre 1981 et 1986, pour son appartenance au mouvement.

Il sera impliqué dans les négociations secrètes qui menèrent aux Accords d’Oslo en 1993 et à la création de l’Autorité palestinienne . Dahlan revient à Gaza avec Yasser Arafat en 1994, où il obtient le poste de chef des Forces de Sécurité Préventive de la Bande de Gaza.

En 2001, il critique le manque de cohérence politique d’Arafat durant l’Intifada. En juin 2002, il soutient des demandes de reforme de l’Autorité palestinienne, et démissionne de son poste de chef de sécurité après un désaccord avec Arafat. En avril 2003, malgré une forte opposition de la part d’Arafat, Mohammed Dahlan est choisi par Mahmoud Abbas, récemment désigné Premier Ministre, comme ministre d’État pour la Sécurité mais quitte son poste lors du départ d’Abbas. Après la mort de Yasser Arafat en novembre 2004, Mohammed Dahlan est nommé, le 24 février 2005, au poste de ministre des Affaires civiles dans le gouvernement composé par le Premier ministre palestinien, Ahmed Qoreï.

Au mois de juin 2007, à l’heure des combats fratricides inter-palestiniens, entre le Fatah et le Hamas, Mohammed Dahlan est réfugié en Égypte d’où il dirige la Sécurité préventive palestinienne qui se fera laminée par le Hamas.

Suite à cette débâcle, il démissionne de son poste de conseiller à la sécurité nationale du président palestinien Mahmoud Abbas en invoquant des problèmes de santé.

Il est présenté aujourd’hui comme un des hommes de la CIA dans l’entourage de Mahmoud Abbas.

Retrouvez d’autres biographies sur notre page : « Les hommes de l’ombre »

Posted in Divers | Leave a Comment »

Evolution du Hamas ?

Posted by geostratos sur 8 août 2009

Le Wall Street Journal a publié une interview exclusive accordée par le chef du Hamas, Khaled Mashal, depuis Damas.

Voici un extrait de ses déclarations : « Nous avons, en consensus avec d’autres factions palestiniennes, accepté un Etat palestinien sur les lignes de 1967 ; ceci constitue notre programme national, c’est notre programme. C’est une position que nous adoptons et que nous respectons ».

Mashal a ajouté : « Le Hamas, ainsi que d’autres groupes palestiniens, acceptent de collaborer à tout effort, qu’il soit américain, international ou régional, visant à trouver une juste solution au conflit israélo-arabe, à mettre fin à l’occupation israélienne, et à attribuer au peuple palestinien le droit à l’autodétermination ».

Ces déclarations pourraient signifier l’amorce d’un changement de cap fondamental dans l’option politique du mouvement  islamiste palestinien.

Les Israéliens ont rejeté ces propos en les considérant comme « des tentatives de jeu de langage, arrangées de façon cosmétique, de manière à donner l’impression d’un éventuelle modération politique ». Mashal, a poursuivi le porte-parole de Binyamin Netanyahou, « demeure enraciné dans une théologie extrémiste, qui s’oppose fondamentalement à la paix et à la réconciliation ».

hamas%20on%20horseback

Posted in Divers | Leave a Comment »

Nouvelle vague de terrorisme dans le Caucase du Nord

Posted by geostratos sur 7 août 2009

Cinq policiers russes ont été tués et six autres ont été blessés dans une embuscade début août dans le village tchétchène de Itum-Kale. ils ont été attaqués à l’aide d’armes automatiques et de grenades.

Trois travailleurs du Ministère russe des urgences ont également été assassinés dans la République d’Ingouchie, toute proche.

Et enfin, un policier a été abattu dans la ville de Tolchinsky au Dagestan, par des inconnus circulant en voiture.

Ces derniers mois, des militants islamistes provenant de Tchétchénie essaient de relancer la violence dans toute la région.

caucase

Posted in Divers | Leave a Comment »

Israéliens au Honduras ?

Posted by geostratos sur 6 août 2009

Le président du Comité pour la Défense des Droits de l’Homme au Honduras (CODEH d’après les initiales en espagnol), Andres Pavon, a accusé ce samedi la dictature de Roberto Micheletti d’utiliser les services de « spécialistes » israéliens pour former les forces armées du Honduras aux techniques répressives.

Dans une conférence de presse, Pavon a accusé le gouvernement de facto d’utiliser un groupe israélien de sécurité privée pour former la police aux méthodes  répressives contre les manifestants.

Posted in Divers | Leave a Comment »

Que faire des Moudjahidines du peuple ? (suite et pas fin…)

Posted by geostratos sur 5 août 2009

flaqL’organisation terroriste iranienne OMPI/CNRI (voir nos articles sur le sujet et notre page qui lui est consacré) est sur le point d’être expulsé manu-militari d’Irak. Et se pose à nouveau la question de ce qu’on doit en faire et vers où les expulser.

C’est que les pays candidats à accueillir ces fous-furieux sectaires, anciens alliés de Saddam Hussein et de surcroit adeptes de l’attentat suicide, ne se bousculent pas. Certaines rumeurs laissaient penser que les membres de l’OMPI essaieraient de rejoindre le Pakistan.

En particulier car un autre groupe terroriste iranien y possède des bases : le Jundullah qui a admis avoir déjà coopéré avec l’OMPI. Le Jundullah s’est récemment rendu responsable de plusieurs attentats meurtriers en Iran.

Mais les autorités pakistanaises ont déjà dit qu’elles n’accepteraient pas l’arrivée de groupes qui pourraient créer des problèmes sur son propre territoire ou envers des pays voisins. D’autant moins que le Pakistan mène une âpre lutte contre le terrorisme dans la région, a dit le porte parole du ministère pakistanais des affaires étrangères.

Posted in Divers | Leave a Comment »

Réglements de compte à Gaza

Posted by geostratos sur 5 août 2009

Fin juillet, plus de 50 personnes ont été blessées après qu’une bombe ait explosé lors d’une fête de mariage à Khan Younis dans la bande de Gaza. Le mariage réunissait de nombreux proches de Mohammed Dahlan, un très controversé leader du Fatah

Dahlan est accusé par le Hamas de nombreux crimes qu’il aurait commis lorsqu’il était le chef de la sécurité à Gaza juste avant que le Hamas ne l’évince par un coup de force qui lui permit de contrôler l’ensemble de la bande de Gaza.

Il avait également été critiqué par des militants des droits de l’homme pour ses méthodes répressives. Ses adversaires l’accusent également d’être proche de la CIA et des services secrets israéliens.

Il est persona non grata dans la bande de Gaza et l’on peut penser que cet attentat avait pour but de le toucher au travers de sa famille.

Dahlan

Posted in Terrorisme | Leave a Comment »

La prison pour un responsable du PKK

Posted by geostratos sur 5 août 2009

Un tribunal de Düsseldorf a condamné vendredi à trois ans et neuf mois de prison l’ancien dirigeant en Allemagne du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

L’homme de 48 ans, connu sous le pseudonyme de « Colack », a été reconnu coupable d’avoir dirigé une organisation criminelle pendant environ une année, jusqu’en juin 2008. En 2007, il aurait également contraint à avorter une jeune femme de 21 ans, enceinte d’un responsable du PKK à Stuttgart.

Le parquet avait requis une peine de quatre ans de prison.

Posted in Terrorisme | Leave a Comment »