G e O s t r a t O s

Geostratos, le centre francophone d’information et d’étude géopolitique contemporaine

Archive for septembre 2009

Afghanistan : « Kolossale » gaffe !

Posted by geostratos sur 30 septembre 2009

Selon une enquête du gouvernement afghan, le bombardement du 4 septembre, effectué par un F15 américain pour détruire deux camions citernes tombés aux mains des taliban, aurait fait 30 victimes parmi la population civile et tué 69 insurgés. La polémique qui a suivi cette “bavure” ne risque pas de s’éteindre.

En effet, selon certains médias allemands, l’officier allemand qui a demandé le raid, le colonel Georg Klein, aurait fourni de fausses informations pour justifier une intervention urgente de l’aviation de l’Otan.

Le colonel Klein aurait assuré que ses troupes étaient “au contact avec l’ennemi” alors que ce n’était manifestement pas le cas. Par ailleurs, le Washington Post avait quant à lui affirmé que l’officier allemand avait demandé le bombardement sur la foi des déclarations d’un informateur afghan.

Jusqu’ici, le ministre allemand de la Défense, Franz Josef Jung, avait défendu la nécessité de cette frappe dans les colonnes du journal populaire Bild. “Quand à six kilomètres de nous, les taliban prennent deux citernes d’essence, cela représente un grand danger pour nous” avait-il déclaré.

Soldats allemands à l'entraînement en Afghanistan

Soldats allemands à l'entraînement en Afghanistan

Publicités

Posted in Divers | Leave a Comment »

Search and destroy réussi en Somalie

Posted by geostratos sur 30 septembre 2009

 On en sait un peu plus sur l’opération héliportée qui a eu lieu le 14 septembre, dans le sud de la Somalie. On a eu la confirmation que ce raid n’avait pas été mené par des éléments des forces spéciales françaises mais bien par les Special Forces US.

L’opération s’est déroulée vers 13H30 (heure locale) dans les environs du village d’Erile, située près de la ville de Barawe, dans une zone contrôlée par les milices islamistes Shebab qui se réclament ouvertement d’al-Qaïda. Le nombre d’hélicoptères impliqués serait au nombre de quatre.

Ces hélicoptères auraient ouvert le feu sur un véhicule appartenant à un convoi de membres d’Al Qaida. Au cours du raid, plusieurs membres d’AQ auraient été capturés et embarqués à bord des hélicoptères. Par ailleurs, un navire de l’US Navy croisait aux larges des côtés somaliennes.

SalehaliSalehNabhanLe terroriste kenyan Saleh Ali Saleh Nabhan aurait été tué lors du raid. Soupçonné d’être impliqué dans l’organisation de l’attentat contre un hôtel fréquenté par des Israéliens à Mombasa, le 28 novembre 2002 (15 morts) et dans l’attaque, manquée, visant à abattre, le même jour et dans la même ville, un avion de ligne israélien au décollage, Nabhan avait déjà échappé à une tentative d’assassinat sur sa personne en mars 2008. Un missile tiré depuis un sous-marin américain l’avait manqué de peu.

Posted in Terrorisme | Leave a Comment »

Yémen : la confrontation reprend !

Posted by geostratos sur 30 septembre 2009

Mideast YemenLa guerre continue au Yemen entre les forces gouvernementales soutenues par les USA et les puissances sunnites de la région d’une part, et les rebelles chiites, probablement soutenus par l’iran. Les deux parties s’accusant de violer le cessez le feu récemment établi à l’occasion de la fin du Ramadan.

L’armée accuse les reblles de continuer à attaquer des positions gouvernementales dans les provinces de Amran et Saada alors que les reblles disent que les militaires continuent des bombardement d’artillerie.

Le gouvernement avait meme dit que ce cessez le feu pourr  ait être permanent si les rebelles acceptaient plusieurs conditions : cessation des attaques, ne plus interferer dans les decisions des autorités locales, etc…

Récemment, l’ONU s’est inquiété de raids aériens gouvernementaux qui auraient tué des dizaines de civils.

Le 27 septembre, de violents combats auraient fait des dizaines de victimes de part et d’autres, se concentrant dans les régions de Ghalla et Al Waqiya, ainsi que dans les districts de  Al-Magaash, Al-Iguab et Mahdhah.

Posted in Crises internationales | Leave a Comment »

Menaces ou intox ?

Posted by geostratos sur 29 septembre 2009

terrorisme45Des rumeurs d’attentats se multiplient un peu partout dans le monde. preuve de l’efficacité des services de renseignement ou hystérie sécuritaire ? Difficile à juger ! Il ne reste qu’à constater !

Ainsi en Inde, les services secrets israéliens auraient mis en garde les services de sécurité indiens du fait que des attentats visant des cibles israéliennes ou juives seraient en cours de planification en Inde et particulièrement à Bombay.

En Afrique du Sud, toutes les représentations diplomatiques américaines ont été fermées pendant 3 jours, fin septembre, pour « des raisons de sécurité ».  Il s’agirait en fait de menaces liées à des groupes islamistes préparant attaques contre des bâtiments américains en Afrique du Sud. Ces menaces viendraient en réponse à la mort d’un des chefs présumés d’Al-Qaïda en Somalie, Saleh Ali Saleh Nabhan.

Posted in Terrorisme | Leave a Comment »

Sale temps pour les « révolutionnaires » turcs !

Posted by geostratos sur 29 septembre 2009

PKKUn tribunal allemand a condamné début septembre un ancien dirigeant de l’organisation séparatiste kurde PKK, interdite, à trois ans et neuf mois de prison.

Hüseyin Acar, 48 ans, surnommé « Colack », a été reconnu coupable par un tribunal de Düsseldorf (ouest de l’Allemagne) d’avoir dirigé le PKK en Allemagne de l’été 2007 à avril 2008, et d’avoir contraint une Kurde de 21 ans, enceinte d’un autre dirigeant de l’organisation, à avorter.

Le temps se gâte d’ailleurs pour les opposants d’Ankara, réfugiés en Allemagne puisque quasiment en même temps, ce sont 3 membres du groupe terroriste d’extrême-gauche DHKP-C qui ont été condamnés par la justice allemande.

İlhan Demirtaş, Mustafa Atalay and Hasan Subaşı ont été condamnés pour avoir été des cadres haut placés de l’organisation révolutionnaire.

Embleme_DHKP-C-1fcf7

Posted in Terrorisme | Leave a Comment »

Liban : FSB vs MOSSAD

Posted by geostratos sur 28 septembre 2009

libanLe parquet général libanais a arrêté cinq membres d’une société Internet libanaise, sous l’accusation d’espionnage en faveur d’Israël.

Les sources de sécurité libanaises ont annoncé qu’un officier en retraite du Mossad, de nationalité chypriote, s’était rendu en 2006 au Liban où il avait supervisé l’installation des systèmes informatiques de cette société Internet.

Ces nouvelles arrestations, qui s’ajoutent à des dizaines d’autres (70 pour l’instant) tout au long de cette année, reposent la question de cette soudaine efficacité des services de contre-espionnage libanais.

Selon des sources proche du monde du renseignement occidental, une unité spéciale du FSB (services secrets russes) collabore depuis plusieurs mois avec l’appareil de sécurité du Hezbollah.

C’est cette collaboration et l’aide de systèmes de détection très sophistiqués qui auraient permis le démantèlement de plusieurs réseaux d’espionnage israéliens au Liban.

Ces systèmes de détection seraient situés sur la base militaire de Tartus. Cette base est située en Syrie mais se situe à peine à 20 km de la frontière Nord avec le Liban. De ces installations, prêtées par la Syrie aux Russes, l’ensemble des territoires syriens et libanais sont sous surveillance électronique.

fsb_logo

Ces matériels auraient permis à cette cellule commune FSB-Hezbollah d’amasser quantité d’autres informations qui seraient gardées en réserve afin de procéder à d’autres actions spectaculaires de contre-espionnage.

Jusqu’ici, on avait mis les découvertes d’espions sur le compte de matériels d’écoutes fournis par les USA aux services libanais (FSI) dans le cadre de  l’enquête sur l’assassinat de Rafic Harriri. Et on disait que ce matériel aurait finalement été utilise par les FSI contre les réseaux israéliens. Mais il semblerait qu’en fait, les FSI n’ont pas procédé aux arrestations et n’ont fait que « recevoir » les suspects, préalablement arrêtés par le Hezbollah.

Si c’est bien le cas, ces arrestations auraient donc effectivement pu être rendues possibles par des systèmes de surveillance russes. Systèmes qui auraient permis de repérer les réseaux israéliens mais même de pénétrer dans certaines bandes de données israéliennes.

mossadOn ignore les dégâts que cela pourrait causer aux services de renseignement israéliens mais ils pourraient être conséquents et menacer même, à terme, leur efficacité sur tout le Moyen Orient.

Posted in Le renseignement | 1 Comment »

Le nouveau chef militaire des talibans

Posted by geostratos sur 18 septembre 2009

Le mollah Abdul Ghani Baradar – alias mollah Baradar Akhund – serait devenu le nouveau chef des operations des Talibans en Afghanistan.

1talibannews1

Cet homme âgé de 41 ans est un compagnon de la première heure du mollah Omar, chef historique du mouvement taliban. Il a en effet combattu à ses côtes contre l’occupation soviétique de l’Afghanistan et va en devenir le plus proche conseiller. On prétend d’ailleurs qu’il aurait maintenant des liens familiaux, par alliance, avec Omar.

On ne dispose d’aucune photo de lui.  Mais ce dont on est quasiment sur, c’est que c’est lui qui coordonnerait dorénavant les  opérations militaires des talibans dont il désignerait aussi les commandants et les gouverneurs.

Par mesure de sécurité, le mollah Baradar se déplacerait sans arrêt. Et spécialement à Karachi, énorme ville pakistanaise qui sert de base logistique aux talibans.

Conscient de la surveillance constante des communications par les Américains, il n’utiliserait que rarement un téléphone portable et dans ce cas, en change aussitôt la carte SIM afin de ne pas être repéré.

Il aurait réussi à coordonner l’action des forces talibanes, très longtemps décentralisées… à l’exception notable des troupes du chef de guerre Hekmatyar.

Posted in Divers, Terrorisme | Leave a Comment »

L’arroseur arrosé !

Posted by geostratos sur 17 septembre 2009

Dans un article précédent, nous avions parlé du démantèlement d’un important réseau de renseignement israélien au Liban ( https://geostratos.wordpress.com/2009/06/06/le-renseignement-israelien-au-liban-est-decime ).

De récentes informations confirment une des informations que nous avions publié, en rapport aux raisons de ce vaste coup de filet des services de contre-espionnage libanais.

Il semblerait bien que dans le cadre de l’enquête sur l’assassinant de l’ancien premier ministre libanais Rafic Hariri, les FSI (Forces de Sécurité Intérieures) libanaises se sont vu confier par les services secrets US, un puissant logiciel capable d’analyser des dizaines de milliers d’appels téléphoniques, et d’en déceler les anomalies. Exemple, des téléphones portables qui ne s’activent qu’à certains moments ou qui n’ont de communication qu’avec un ou deux numéros.

Le problème est que manifestement, les FSI ne s’en sont pas servi uniquement pour l’affaire Hariri…Et comme les Américains ont du oublier de parler aux Israéliens des capacités techniques réelles de leur cadeau aux Libanais, une grande partie des réseaux d’informateurs israéliens au Liban a été repérée par les services de sécurité.

FSIA noter d’ailleurs que le spécialiste des systèmes informatiques au sein des FSI était le capitaine Wissam Eid. C’est lui avait mis en œuvre cet appareillage pour le compte des services libanais. Le capitaine Wissam Eid en savait-il trop, dans cette affaire ou dans d’autres ? Toujours est-il qu’il sera assassiné le 25 janvier 2008 dans un attentat à la bombe dirigée contre sa voiture, pourtant blindée.

On a longtemps soupçonné les Syriens d’être les auteurs ou commanditaires de cet acte. Aujourd’hui, à la lecture de ce qui précède, on peut se demander si d’autres n’auraient pas eu un intérêt à sa disparition ? En tous les cas, si c’est le cas, le vaste coup de filet dont nous parlons aura été une belle revanche posthume pour le capitaine Wissam Eid.

Posted in Le renseignement | Leave a Comment »

Echec de la tentative de désunir l’Iran et la Syrie ?

Posted by geostratos sur 16 septembre 2009

Les relations entre le président Bashar Assad et les Etats-Unis, récemment améliorées, recommencent à se détériorer. Il semblerait que la Syrie dénonce le rôle joué par les USA dans la région. C’est ainsi qu’elle préfère continuer à passer par la Turquie pour les négociations indirectes avec Israël.

Le 1er août, une délégation militaire US de haut rang a été envoyé à Damas pour évaluer la situation. Alors que jusque maintenant, les médias syriens saluaient tout signe de dialogue entra Damas et l’Occident, la venue de cette importante délégation a été totalement ignorée par la presse syrienne.

Selon certaines sources, la visite aurait été loin de contenter les Etats-Unis surtout que c’est pendant cette visite qu’Assad annonça la visite qu’il fit depuis lors à Téhéran où il sembla se réaligner sur Téhéran.

Les tentatives ocidentales visant à faire se refroidir les relations entre Damas et Téhéran semblent avoir échouées.

Posted in Crises internationales | Leave a Comment »

Le Yemen : chronique d’une catastrophe à venir ?

Posted by geostratos sur 8 septembre 2009

La guerre qui dure au Yemen depuis 5 ans vient de connaître une brutale et sanglante accélération puisque plusieurs milliers de personnes sont mortes en un mois au cours d’intenses combats opposant l’armée yéménites aux rebelles Houthis d’obédience chiite. Rebelles dont le nom provient du fondateur du mouvement, Badreddin al-Houthi, tué par l’armée yéménite en 2004 .

Yemen

Ces rebelles, dont les forces s’élèvent à 15.000 hommes bien armés, se retrouvent dans les montagnes au nord du pays, à la frontière saoudienne. 

Cette proche rébellion inquiète d’ailleurs l’Arabie Saoudite à un point tel que son aviation prête main forte à l’armée yéménite. Il n’est d’ailleurs pas le seul pays tiers à intervenir dans ce conflit puisque l’aviation et la marine égyptienne transportent de nombreuses munitions (payées par les Américains) destinées à la petite armée yéménite qui avait déjà atteint ses limites à ce niveau.

Cette internationalisation du conflit est sans doute une nouvelle illustration de la guerre par procuration (par alliés interposés) que se mènent les USA (qui soutiennent la coalition Yemen, Arabie Saoudite et Egypte), d’une part et l’Iran qui semble soutenir les rebelles chiites, d’autre part.

Cette nouvelle confrontation  a clairement comme enjeu le contrôle direct ou indirect de la région entourant la mer Rouge. Région qui est la clé pour tout qui veut exercer une influence déterminante dans la région.

Toute proportions gardées, ce conflit pourrait rappeler la guerre du Liban en  2006, où Herzbollah et Israël étaient les « champions » de leurs grands frères respectifs : l’Iran et les USA.

Quoi qu’il en soit, il s’agit de la sixième offensive du genre, lancée par le president Ali Abdullah Saleh depuis le début de la guerre en 2000. Elle rassemble 20,000 hommes qui ont comme but de déloger les 15,000 rebelles chiites des montagnes situées dans la province de Saada, au nord du pays.

Ces dernières semaines, la rapidité et la quantité de ravitaillement en armes et munitions des rebelles, sans doute fourni  par l’Iran, a impressionné Washington et ses alliés.  L’armée yéménite a donc fort à faire face à des insurgés lourdement armées et elle peine même à maintenir les combats dans la région de Saada.

2009-08-07-yemenhouthi1

C’est d’ailleurs un autre parallèle avec la dernière guerre du Liban  : la surprise de Washington et de ses alliés face au savoir faire de la rebellion chiite. C’est ainsi que la première division yéménite d’infanterie mécanisée, pourtant renforcée de troupes parachutistes et commando, a été incapable de percer les fortifications rebelles.

Si la situation devait empirer*,  ce conflit risque de prendre des proportions internationales encore plus grandes et pourrait, à terme, représenter le danger le plus grave pour la stabilité de la péninsule arabique depuis l’invasion du Koweit par Saddam Hussein en 1991.

*ce qui semble être le cas puisque c’est la ville même de Saada qui est maintenant la proie de violents combats

Posted in Crises internationales | 1 Comment »