G e O s t r a t O s

Geostratos, le centre francophone d’information et d’étude géopolitique contemporaine

Artic Sea : la théorie des complots

Posted by geostratos sur 7 septembre 2009

Tout le monde se souvient de cette étrange histoire du cargo russe Arctic Sea disparu fin juillet et retrouvé au mois d’août dernier par la marine russe au large du Cap Vert.

Officiellement, des pirates l’avaient détourné, avec sa cargaison de bois, et avaient été repérés et arraisonnés dans l’Océan Atlantique au large des côtes africaines.

Très vite, les observateurs attentifs avaient été étonnés par la sophistication de l’attaque des pirates (ils auraient abordé le bateau déguisé en policiers), par l’endroit de l’attaque (au large de la Suède, entre les îles de Oland et Gotland) et par les moyens mis en oeuvre par la marine russe pour le retrouver.

Un porte-parole de la Commission européenne avait d’ailleurs déclaré que « cette action n’a rien de commun avec les traditionnels actes de piraterie en mer… ».

Très vite, des scénarios très différents apparurent au grand jour. Et c’est la presse russe qui en fit les premiers echos. Ainsi le journal Novaya Gazeta qui publia que le cargo Arctic Sea transportait des missiles et des fusées cachés dans des compartiments secrets parmi sa cargaison de bois, et que les assaillants auraient fait partie du Mossad. Le navire faisant de la contrebande de missiles de croisière vers l’Iran via l’Algérie, les Israéliens l’auraient fait détourné via des hommes de main, avant que la marine russe ne l’intercepte.

Cette première information est restée fort discrète et a très vite été remplacée par une autre version reprise par l’ensemble de la presse occidentale.

Le cargo Arctic Sea, aurait bien transporté des missiles sol-air S-300 pour l’Iran expédiés par un groupe mafieux russe.
 
Mais ce trafic aurait été ensuite révélé aux services secrets russes FSB par « un service occidental ». Moscou aurait alors décidé d’intercepter le cargo.
 
Ces explications provenant de sources israéliennes, on peut se demander si elles ne servent pas à désamorcer un possible incident entre la Russie et Israël. En effet, officiellement la Russie refuse de vendre de telles armes à l’Iran.

Il est donc préférable de dire que c’est la Russie qui a empêcher une telle contrebande plutôt que de reconnaître que les Israéliens ont, même indirectement, attaqué un bateau russe qui transportait des armes vers son pire ennemi, à cause de l’impuissance voire de la complicité de l’état russe.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :