G e O s t r a t O s

Geostratos, le centre francophone d’information et d’étude géopolitique contemporaine

Liban : FSB vs MOSSAD

Posted by geostratos sur 28 septembre 2009

libanLe parquet général libanais a arrêté cinq membres d’une société Internet libanaise, sous l’accusation d’espionnage en faveur d’Israël.

Les sources de sécurité libanaises ont annoncé qu’un officier en retraite du Mossad, de nationalité chypriote, s’était rendu en 2006 au Liban où il avait supervisé l’installation des systèmes informatiques de cette société Internet.

Ces nouvelles arrestations, qui s’ajoutent à des dizaines d’autres (70 pour l’instant) tout au long de cette année, reposent la question de cette soudaine efficacité des services de contre-espionnage libanais.

Selon des sources proche du monde du renseignement occidental, une unité spéciale du FSB (services secrets russes) collabore depuis plusieurs mois avec l’appareil de sécurité du Hezbollah.

C’est cette collaboration et l’aide de systèmes de détection très sophistiqués qui auraient permis le démantèlement de plusieurs réseaux d’espionnage israéliens au Liban.

Ces systèmes de détection seraient situés sur la base militaire de Tartus. Cette base est située en Syrie mais se situe à peine à 20 km de la frontière Nord avec le Liban. De ces installations, prêtées par la Syrie aux Russes, l’ensemble des territoires syriens et libanais sont sous surveillance électronique.

fsb_logo

Ces matériels auraient permis à cette cellule commune FSB-Hezbollah d’amasser quantité d’autres informations qui seraient gardées en réserve afin de procéder à d’autres actions spectaculaires de contre-espionnage.

Jusqu’ici, on avait mis les découvertes d’espions sur le compte de matériels d’écoutes fournis par les USA aux services libanais (FSI) dans le cadre de  l’enquête sur l’assassinat de Rafic Harriri. Et on disait que ce matériel aurait finalement été utilise par les FSI contre les réseaux israéliens. Mais il semblerait qu’en fait, les FSI n’ont pas procédé aux arrestations et n’ont fait que « recevoir » les suspects, préalablement arrêtés par le Hezbollah.

Si c’est bien le cas, ces arrestations auraient donc effectivement pu être rendues possibles par des systèmes de surveillance russes. Systèmes qui auraient permis de repérer les réseaux israéliens mais même de pénétrer dans certaines bandes de données israéliennes.

mossadOn ignore les dégâts que cela pourrait causer aux services de renseignement israéliens mais ils pourraient être conséquents et menacer même, à terme, leur efficacité sur tout le Moyen Orient.

Publicités

Une Réponse to “Liban : FSB vs MOSSAD”

  1. Est-ce une réponse du berger à la bergère pour le soutien israélien lors de la crise géogienne de 2008 ou une politique russe d’implantation durable au Moyen-Orient ? L’avenir le dira mais la Russie apparait déjà comme une puissance qui compte dans cette région.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :